La main dans le sac (II)

Publié le 5 Novembre 2012

En fait, je pense que cette longévité exceptionnelle (7,5 fois plus qu'un bigorneau), nous la devons surtout à

notre instinct de survie sur-développé !

Pour venir étayer cela, il suffit de mener une expérience assez simple : comparer le portefeuille d'un homme et le sac à main d'une femme "sans enfant".

Dans l'autre cas, vous pouvez allègrement doubler le volume et le poids du sac à main ^_^ Et bien entendu, aucun changement à déclarer pour le portefeuille.

*

===> Le PORTEFEUILLE (*)

*expérience menée sur 1 seul sujet [mon amoureux]

1. Compartiment principal :

  • éventuellement : billets de banque

  • et éventuellement "bis" : Tickets Restaurant®

2. Zone de rangement latérale droite :

  • cartes de visite

  • carte d'abonnement au centre nautique & à la salle de musculation

  • carte valable pour un passage dans une station de lavage-auto

  • deux tickets de bus usagés... d'une autre ville

  • carte 'Grand Voyageur', assortie de la carte 'Fréquence Plus'

  • carte de fidélité de son coiffeur

3. Zone de rangement latérale gauche :

  • permis de conduire

  • carte d'identité

  • carte grise

4. Rabat porte-cartes :

  • carte bancaire

  • autres cartes de fidélité (Carrefour, Go Sport, Galeries Lafayette, FNAC, Subway, McDonald, Quick, KFC et cinéma, et pour gâter Madame : Sephora, Jean Delatour)

Localisation des pièces de monnaie, mouchoirs, clés et téléphone portable : quelque part, dans une poche de pantalon ou de veste.

*

===> Le SAC A MAIN (*)

*expérience menée sur 1 seul sujet [moi] et sur 1 sac selectionné au hasard parmi les 4 sacs pleins, immédiatement disponibles

1. Poche extérieure zippée :

  • tickets de caisse froissés

  • un élastique & une barrette clic-clac en métal noir

  • un smartphone (disposant de 3 à 6% de batterie)

  • un stick pour les lèvres

  • un échantillon de parfum et une languette de test imbibée d'un parfum "inconnu au bataillon", directement ramenés d'une parfumerie "à bandes blanches et noires"

  • un tube de crème hydratante pour les mains aux fleurs de cerisier

  • un distributeur de fil dentaire

  • et éventuellement : Tickets Restaurant®

2. Poche intérieure non-zippée :

  • (re)tickets de caisse froissés

  • un miroir datant de l'âge de pierre (en tous cas, du lycée)

  • maquillage 'must-have' de secours

  • un déodorant-bille à la fleur de coton

  • un étui métallique pour cartes de visite

  • un baume lèvres (à ne pas confondre avec un vulgaire stick pour les lèvres !)

  • des pinces plates invisibles pour tenter de dompter sa crinière par temps humide

  • des posts-it froissés avec des inscriptions devenues illisibles ou des numéros de téléphone 'sans nom'

  • des jetons dorés à insérer quelque part (mais où ?!)

  • un carnet de tickets de métro

  • un plan de la ville (mais pas de la mienne)

3. Poche intérieure zippée :

  • (re-re)tickets de caisse froissés

  • un chéquier

  • un feutre bleu turquoise avec lequel on ne peut pas libeller un chèque

  • mini-boîte d'allumettes 'chipée' sur le comptoir du dernier bar visité

4. Poche intérieure principale :

  • (re-re-re)tickets de caisse froissés

  • un flacon de gel hydro-alcoolique

  • une paire de lunettes de soleil Ray-Ban® rayées (hors de leur étui)

  • un énorme étui à lunettes rigide (vide)

  • une SEULE lentille jetable (à ma vue... il y a 5 ans)

  • un mouchoir blanc solitaire dans son paquet froissé

  • un parapluie miniature en papier, vestige de ma dernière soirée mexicaine

  • un carnet d'écriture provenant du Musée des Beaux Arts

  • un répertoire qui n'a pas été mis à jour depuis l'Euro 2000

  • le chargeur de mon téléphone portable, dont 25cm de câble

  • un gros rouleau de scotch marron (là, il faut quand même que je précise : j'en avais eu besoin il y a environ 15 jours pour envoyer un colis)

  • une bouteille de parfum (format 90ml dans une bouteille en verre, soit j'imagine 30% du poids total de mon sac)

  • un livre de poche (Les Heures Souterraines, Delphine de Vigan)

  • un vieux magazine

  • une boîte de bonbons acidulés

  • une petite bouteille d'eau (croupie ?!)

  • un parapluie rétractable sans sa housse

  • les clés de mon appartement, de ma boîte aux lettres, de mon garage, de mon portail... et une dizaine d'autres clés d'origine inconnue

  • pièces de monnaie en vrac, à retrouver à l'aide d'une lampe frontale

+

  • une PREMIERE pochette en plastique transparent contenant :

  • une clé USB

  • quelques Chèques Vacances

  • un paquet de lingettes parfumées

  • deux sautoirs emmêlés

  • un rouge à lèvres rose vif

  • un crayon 'Big Apple' ramené de New York, tellement imposant qu'il faudrait quasiment le saisir à deux mains

  • un masque de nuit (récupéré de mon dernier voyage)

  • une pharmacie complète dans laquelle il manque seulement l'Aspi-Venin®

  • la 'quincaillerie' nécessaire pour palier toute urgence menstruelle

  • un flacon de larmes artificielles

  • un briquet

  • une ordonnance de 2003, en hiéroglyphes

  • le trousseau de clés du bureau

+

  • une DEUXIEME pochette vernie rose poudré contenant :

  • une multitude de cartes de fidélité (absolument tout ce qui peut exister sur le marché)

  • 2 cartes bancaires

  • billets de banque

  • un jeton de Caddie®

+

  • mon Tout-en-un avec :

  • des timbres

  • mes papiers d'identité, de voiture, de conduite

  • quelques cartes de visite

  • ma carte de groupe sanguin

  • petite monnaie

  • dessins faits avec amour et conviction, par mes petits neveux

  • les 'petits mots' de mon amoureux (l'âge d'or...)

  • des bouts de papiers, et encore des papiers...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous vous demandez sans doute comment tout cela peut tenir dans un seul et même sac ?!

Ou imaginez que je transporte tout simplement une cantine de déménagement ?!

C'est vrai... au porte-manteau près, mon sac à main est la copie conforme du sac de :

Mary Poppins

Ce qui vient sans doute expliquer les régulières remarques :

  • "T'as pas trouvé plus gros comme sac à main ?!", ou encore

  • "Ah mais je ne savais pas... en fait, tu pars en voyage !!!"

Bref.

Je peux très facilement vous démontrer l'utilité de ce grand bazar !

Exemple :

Imaginez que vous tombez en panne à bord de votre Jeep dans le parc naturel de Denali, en Alaska. Parc vraisemblablement habité par des grizzlys, des caribous et des loups. La nuit tombe. Votre homme n'a sur lui que son portefeuille, et vous, votre sac à main (ce que votre homme n'a d'ailleurs pas manqué de souligner : "Tu comptes capturer un ours dans ton sac ?!").

Lui : Je ne sais pas comment on va faire pour se dépêtrer de ce bourbier (expression d'un trentaine) parce que je nai plus de forfait !!! [volatilisé la semaine dernière avec Mickaël]

Elle : Pas de souci, on va utiliser mon téléphone...

Ah... nous avons un petit problème : je n'ai bientôt plus de batterie.

Attends... j'ai mon chargeur dans mon sac ! Avec l'adapteur pour allume-cigares en plus ! Je te propose d'envoyer des SOS avec la fonction 'torche' de ton téléphone et pendant ce temps, j'essaie de mettre la main sur mon vieux répertoire. Je devrais pouvoir retrouver le nom d'un ancien correspondant américain qui habite maintenant dans le coin.

[16 minutes plus tard, après vidage complet du sac]

Elle : Ca y est, je l'ai !

J'ai une mauvaise nouvelle Chéri... il n'y a pas de réseau dans ce bled perdu...

Lui : Alors là, on est mal...

[homme devenant livide]

Lui : Ma Chérie... je crois que je commence à ressentir quelques faiblesses...

Lui [intérieurement] Je suis sûr que c'est le début de la fin !!! J'aurais dû noter tous les conseils de survie de Bear Grylls quand il était encore temps...

Elle : Tiens, fouille dans mon sac et prends des bonbons au citron avec trois bonnes gorgées d'eau, cela va te requinquer ! (expression d'une trentenaire). Au pire, il y a ma 'pochette à médicaments'. Je n'ai pas encore essayé le cocktail Guronsan®+alcool de menthe à 80°... je crois qu'en cas de gelures irréversibles, on amputait les jambes comme ça, dans le Grand Nord !

Elle [intérieurement] Si tu tombes sur des mots doux, je te confirme que ce sont bien les tiens... écrits il y a huit ans pendant 'feu' ta période romantique...

Lui : Merci beaucoup, cela va nettement mieux.

Elle : Génial. Tiens regarde ça : je pense qu'on peut se confectionner une fusée de détresse avec mon stylo 'Big Apple', les pinces plates invisibles, le gros scotch marron, la graisse du stick à lèvres, la pierre et le gaz du briquet... j'ai déjà vu ça dans une célèbre série TV...

Illustration : http://youtu.be/ePZdCJfpey4

[une heure plus tard]

Elle : Ca y est. Que dis-tu maintenant de faire un feu de camp devant la voiture, pour éloigner les ours et les loups ?! Tu trouveras du papier, du parfum et des allumettes dans mon sac. Mets mes lunettes de soleil, au cas où cela explose.

Lui : Ton étui est vide !

Elle : Ah oui, c'est vrai, j'aurais dû te le dire ! ... regarde plutôt au fond du sac...

[15 minutes plus tard]

Lui : Ca y est, ça flambe ! Mais je crois qu'une cendre de papier m'a attéri dans l'oeil, ça pique.... [Oh non !!! Je vais... mourir...]

Elle : Mince... Tu peux essayer d'appliquer quelques larmes artificielles, cela devrait calmer l'irritation.

Par contre, je suis désolée de te le dire mais j'ai l'impression que tu as marché dans une déjection de mouflon, regarde ta semelle...

Lui : Ah oui, horrible !!! Et dire que j'avais passé une soirée à les cirer... Tu aurais une lingette ?!

Elle : Oui, oui, bien sûr. Je te conseille même de te désinfecter les mains avec mon gel hydro-alcoolique. On ne sait jamais avec les bêtes sauvages... Je ne voudrais pas que tu attrapes l'Echinococcose alvéolaire ! (plus communément appelée la "malade de la crotte de renard", pour les incultes)

Le lendemain à l'aube, les deux amoureux se réveillent avec le masque de nuit sur les yeux et les lèvres repulpées par le baume au miel et aux agrumes (Nuxe®, s'il vous plaît). Quelques petites minutes plus tard, ils sont déjà pris en charge ! Sains et saufs... et 'frais comme des gardons' ^_^

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ * * * HAPPY END * * * _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*

Bon, je dois l'admettre : les rôles ont été inversés et les dialogues largement censurés... parce qu'il est évident que J'AURAIS perdu toute notion de self-control !

(comme je suis la rédactrice en chef de ce blog, je me donne naturellement le droit de manipuler l'information et de vous faire croire -lorsque c'est encore possible- que je suis une fille sensée, calme et raisonnable).

===> Quoi qu'il en soit, la conclusion reste la même :
"Messieurs, sachez que cette chose qu'on appelle un SAC A MAIN... contribue fortement à votre bien-être, et peut-être même parfois à votre survie ici..." ET OUI :-)

PS : petit plaisir régressif à visionner, pour les 'aficionados' de Mary Poppins :

http://www.dailymotion.com/video/x2o4wk_mary-poppins-mary-poppins_music

La main dans le sac (II)
La main dans le sac (II)
La main dans le sac (II)

Rédigé par Albane Sören

Publié dans #Vie & Quotidien

Repost 0
Commenter cet article

Click, Cook and Taste ! 05/05/2014 22:37

J'ai ri, j'ai pleuré, mes chats me regardent de travers -_-

Albane Sören 05/05/2014 23:03

Merci beaucoup, cela me fait extrêmement plaisir de pouvoir transmettre de jolies émotions avec mes écrits. Il y a des inégalités dans mes publications (le temps passe, le style et les envies évoluent). En tous cas, je suis RAVIE que ça vous ait plu :) Belle fin de journée.