MEET ME ON MEETIC [part one]

Publié le 1 Mars 2013

Ca y est, c’est fait, me voilà :

1/ Trentenaire (bientôt « trentenaire-et-un »)

2/ En train de m’arracher mes cheveux blancs dans le miroir le vendredi soir (en m’épluchant le crâne comme un orang-outan) pour m’autoriser à m’accouder dignement au comptoir d’un quelconque bar à vins, fraîche et lumineuse comme la « minette » que j’étais il y a 10 ans [= non pitié, je ne veux pas devenir une cougar]

[ceci étant, je me sens bien plus fraîche maintenant]

3/ CELIBATAIRE

*

Comment est-ce arrivé ?

Très bonne question…

Je n’en sais rien. Le temps passe trop vite…

*

Quand on a 30 ans et qu’on est en couple depuis 9 ans sans pour autant avoir eu un seul enfant, les gens s’interrogent, vous le savez maintenant, sur le « Mais pourquoi ils en sont ENCORE à ce stade, ces deux-là... » (cf. précédent post « L’Horloge Biologique (selon les autres) »). Mais maintenant...

je suis célibataire !

Alors imaginez…

  • Les gens se taisent. Dans un silence insupportable…

(genre, tu entres dans une pièce –peuplée de couples- et plus personne ne respire, comme si une vieille épidémie virale circulait dans l’air)

  • Les gens sont inquiets mais n’osent pas vous dire qu’ils le sont.

  • Les gens ont parfois de la peine pour vous, ils chuchotent entre eux, racontent vos misérables déboires et se sentent même chanceux, car finalement, vous leur renvoyez une bien meilleure image d'eux et finissez même par adoucir leurs préoccupations (« Bien finalement, tu vois, on n'est pas si mal... »).

  • Les gens vous regardent avec un air si compatissant que vous vous sentez obligés de les rassurer à votre tour : vous leur rendez leur tape sur l’épaule en leur expliquant radieusement (ce qu’ils ne comprennent pas évidemment : « C’est sûr, elle est dans le déni… »), que votre mal n’est pas-encore- incurable, que ça se soigne, que vous le vivez bien, que vous vous « retapez », et que vous finirez bien par « trouver » (même si ce n’est pas mon OBJECTIF premier en ce moment, voyez-vous, il faut quand même que je leur dise que je « cherche » ou que je leur réponde « Mais oui, je sais que je vais bien finir par trouver », sinon ils vont être encore plus inquiets pour ma santé physique et mentale).

  • Et parfois, les gens entrent dans votre bureau, brandissant un journal comme s'ils avaient volé la recette d'une potion chez un druide, et vous glissent à l'oreille : « Ecoute, c'est pour bientôt... c'est écrit, là, regarde, dans ton horoscope : Bélier entre en phase avec Vénus le 9 !!! »

OK. MERCI...

*

Oui, parce qu’il FAUT ABSOLUMENT TROUVER QUELQU’UN.

Avant, il fallait faire un enfant. Maintenant, il faut repartir de zéro et trouver un géniteur… bref, vous savez, quoi... cette pression sociale... encore et toujours :-)

*

Non mais c’est gentil.

J’apprécie.

Vraiment.

Mais il y a des moments où les gens m’emmerdent. Même si je sais que bien souvent, "c'est pour mon bien". Non, parce que maintenant, voilà comment ça se passe :

*

1/ Je suis en train de recevoir une série d’appels de bons copains et de bonnes copines, attentionnés certes, qui s’empresseront de m’apporter THE GOOD NEWS (celles qui vont me sortir des Limbes) : « Tiens au fait, tu sais pas quoiiiiii… j’ai un copain qui est... célibataaaaaaaaaaaaire ! Il s’appelle Antoine, il est A-DO-RABLE… JE SUIS SURE QU’IL TE PLAIRAIT !!! »

("Ah oui, vraiment ?! Laisse-moi deviner, il est célibataire depuis… toujours, c’est le même gars que vous vouliez déjà me refourguer quand j’avais 21 ans…").

*

2/ Sur Facebook, ma fenêtre « Demande d’amis » est en train de sensiblement s’affoler grâce à de vieilles connaissances du sexe opposé, jaillissant miraculeusement des fonds de tiroir parce qu’ils ont sans doute entendu dire que j’étais de nouveau célibataire (oui, je sais, 9 ans qu’ils attendaient ce jour béni des Dieux, on ne peut que les excuser…).

*

3/ Je vais devoir acquiescer avec un grand sourire, à chaque fois qu’on va me dire (soit au moins deux fois par jour) :

  • Mais tu as quel âge ? 30 ans ?! Mais t’es jeuuuuuune !!! T’as la vie devant toi, voyons !!!

  • Un de perdu, dix de retrouvés !

  • Attends, mais regarde-toi !!! Tu tapes dans une poubelle, y’en a dix qui tombent !!!

  • Des gens refont leur vie à n’importe quel âge, tu sais…

  • Tant qu’il y a de l’espoir, y’a de la vie.

  • Allez, courage…

  • Accroche-toi…

(Vous savez quoi ?! Oubliez ça. Pendez-moi plutôt… :-) )

*

A la rigueur, j’excuse plus volontiers les « boulettes » parce qu’au moins, elles embarrassent un instant ceux qui ont le malheur de les avoir laissées s’échapper de leur bouche :

- Elle : « Ah, t’es la sœur d’Elsa ? Donc c’est toi qui viens de te marier ! »

- Moi : « Ah non ! Pas du tout ! »

("Mariage annulé, j'ai perdu 8 kilos alors que j'étais déjà pas bien épaisse, et mon mec vient de me planter… je continue ou tu préfères passer une bonne soirée ?!")

*

MAIS JE VAIS BIEN.

Donc... WTF ^_^

Pourquoi est-ce que j'ai l'impression qu’on cherche absolument à me faire dire que je ne vais pas bien ?

Bon, certes, une séparation n’est jamais facile. Vivre 9 ans avec quelqu’un, c’est du jour au lendemain ré-apprendre à vivre seule et on n’est pas toujours sûre de savoir/pouvoir encore le faire. Mais quand on est indépendante, en harmonie avec soi-même, décidée, apaisée… c’est finalement difficile de le faire comprendre à son entourage qui parfois semblerait plus à même de comprendre que vous pleuriez, parce qu’au moins, « ça serait NOR-MAL ! ». Comme avoir un bon job. Etre propriétaire. Trouver un mari. Faire des enfants. Etre triste indéfiniment, quand on se fait larguer…

... "La normalité selon les autres"

*

Et bien non ! :-)

Je vous expliquerai peut-être un jour comment j'en suis arrivée là (pas du jour au lendemain, c'est évident...)

*

En tous cas, tout cela pour vous dire que :

1/ « It’s a new dawn, it’s a new day, it’s a new life for me… and I’m feeling good

2/ Je me suis inscrite sur … MEETIC !

*

MEETIC…

C'est un peu comme ces émissions débiles sur lesquelles tout le monde "tombe dessus" un soir de semaine, tout le monde sait et suit ce qu'il se passe, tout le monde est HYPER au courant, mais c'est toujours "par hasard" et "pas de sa faute" !!!

« Non mais moi, je ne regarde jamais ça d'habitude... »

Bien MEETIC, c'est un peu pareil.

Sauf que véridique : je suis arrivée là PAR HASARD !

Enfin. Presque. Je veux dire que j'ai un jour tapé l'adresse www avec une amie. J'ai cliqué sur "INSCRIPTION RAPIDE", j'ai réfléchi à un pseudonyme, j'ai saisi ma (super) trouvaille, j'ai entré mes nom, prénom, date de naissance... et je me suis connectée.

PAR HASARD je vous dis.

Et ce que j'y ai trouvé... m’a apporté beaucoup de joie et un sentiment assez inattendu de sympathie !

Entre :

  • les hommes qui, bien que vous ayez signalé sur votre Fiche que vous « recherchiez » un idéal entre 32 et 37 ans, se permettent tout de même de vous lâcher un « Bonjour la toute mignonne ! Vous êtes belle comme le jour ! », alors qu’on voit déjà très clairement sur leur photo miniature qu’ils pourraient être au mieux votre père, au pire votre grand-père ;

  • les hommes qui essaient peut-être de se persuader eux-mêmes qu’ils ont 35 ans mais dont la calvitie et la fatigue globale affichent clairement qu’on peut ajouter un bon +15ans à l’âge annoncé dans leur descriptif ;

  • les hommes qui s’affichent fiers et triomphants, brandissant une cannette 1664 qui manifestement, au vu du regard vif de l'individu, devait être la 10ème engloutie (= bad boy) ; ceux qui posent face à l’objectif en tenant merguez et charbon de bois pendant la préparation du vénéré barbecue de camping (= Mesdames, je suis le roi de la braise) ; ceux qui pensent que les femmes aiment les hommes drôles et légers (il est vrai) et jugent judicieux de poster leur meilleure photo de soirée déguisée (vous savez, en homme des cavernes ou en Titi®), sans doute en phase III/III d’alcoolisation ; les hommes qui prennent des poses lascives plus inquiétantes qu’efficaces ; les hommes à qui on devrait dire plus souvent qu’ils ne sont pas Jean-Claude Van Damme (bien qu’ils y ressemblent fortement, pas pour les mêmes raisons), et qu’ils peuvent donc renfiler leur t-shirt, ranger leurs lunettes de soleil XXL, et sortir de leur salle de bains…

  • les hommes qui ne se souviennent plus qu'ils vous ont envoyé un message, et vous renvoient strictement le même qu'il y a 10 jours (= vive le copier/coller en masse) ;

  • les hommes qui choisissent très sérieusement d'afficher, comme photo de profil, leur moto garée sur le parking du "Huit à Huit" (sans doute la même utilisée pour la vente sur LeBonCoin) ;

  • les hommes qui devraient connaître les limites de l'humour (quoi que, bien souvent, je ne connaisse toujours pas les miennes) et de la finesse, et devraient comprendre qu'on ne peut décemment pas s'appeler "VULVATOR", "MAJORTOM", "MADAME-EST-SERVIE", "JANTIMéCON", "FION", et j'en passe...

Au premier regard, tout cela m’a fait (beaucoup) rire.

Au second regard, tout cela m’a attristée.

Au troisième regard, tout cela m’a amusée.

Au quatrième regard, tout cela m’a inquiétée (merde, mais ça veut dire que vraiment, quand il va falloir que je « cherche », il faudra que je « trouve » là-dedans ?!).

Maintenant, tout cela me fait vraiment sourire.

C’est vrai, j’ai 30 ans.

C’est vrai, je n’ai pas d’enfant et je ne suis pas mariée.

C’est vrai, je devrais peut-être m’inquiéter.

Mais je suis une célibataire parmi des dizaines de millions en France, et je peux parler librement de ma maladie.

Alors très honnêtement, quand je vais aller boire mon petit verre ce soir, avec un ami qui sera peut-être malade lui aussi :-), accoudée au comptoir d’un quelconque bar à vins… comme la minette de 30 ans que je suis… et bien je me dirai encore une fois, après une bonne lampée d’ivresse et de liberté, le sourire aux lèvres :
« Hey... on est quand même bien ici... ^_^ »…
MEET ME ON MEETIC [part one]
Un grand merci à tous ceux qui m'ont soutenue dans mes récentes épreuves... <3 (même et surtout les gens qui m'emmerdent ^^)

Rédigé par Albane Sören

Publié dans #Meet... hic

Repost 0
Commenter cet article

Click, Cook and Taste ! 05/05/2014 21:45

Tellement réaliste !
Tu as oublié ceux à qui il faudrait offrir d'urgence un Bescherelle ;)

THE_niko_kp 12/11/2013 15:44

T'es canon, sur la photo (oui, je sais ... elle est floue) :)

Caro 05/03/2013 22:06

Genial ce texte! Tu es trop forte ma vanes! moi aussi je t aime!

charlie 03/03/2013 21:10

Coucou, quand il m'arrive quelque chose de pas rigolo, je ne supporte pas qu'on me demande "et toi, ca va, tu tiens le coup?" parce que dans le meilleurs des cas, je suis passée à autre chose et ne veux vraiment pas revivre le truc ou dans le pire des cas, ca me fait fondre en larmes car je dois y repenser... Alors comme je te comprends! En tout cas, j'adore et j'admire ce positivisme et ce sens du l'humour qui ne devisse pas malgré les évènements!
Bises
ps: ton flux rss (s'abonner) ne fonctionne pas...

mary 01/03/2013 21:36

je t'aime !!!!!!