Totalement "Has Been"

Publié le 2 Décembre 2012

Totalement "Has Been"

Je me suis rendue compte il y a peu que je n'étais plus "aussi jeune" qu'avant.

*

En fait, cette prise de conscience m'a éclaté au visage très récemment.

Vous savez, lorsque, en pleine discussion avec un jeune (un vrai), vous sombrez soudain dans cet effroyable moment de solitude où vous n'avez plus qu'à quitter la pièce pour vous prendre une bière dans le frigo (ou disparaître complètement), tout ça parce que vous avez malheureusement osé dire LE MOT qui n'existe plus depuis les années 90. Ou pire, une expression sortie tout droit d'un autre siècle et qui, à l'époque, n'était déjà pas très funky.

Du genre "Alors, là c'est la fin des haricots", "Ouh... On n'est pas sortis de l'auberge", "Il m'a sorti un truc de derrière les fagots..." ou encore "Attends, je vais te raconter un truc pas piqué des hannetons".

Ou plus simplement, parler en ce moment d'une planche à roulettes (même skate, c'est limite), ou de patins à roulettes quand vous voyez des minots déambuler "à toute berzingue" sur les trottoirs.

*

Un petit aperçu ? C'est très simple :

MOMENT DE SOLITUDE N° 1

Contexte : soirée chez ma soeur, 25 ans.

Invités : pas mal de monde ayant, pour 98% de ces personnes, au minimum 5 ans de moins que moi.

Comment c'est arrivé : je me rapproche d'une fille qui semble être A PEINE plus jeune que moi. Je lance la discussion :

- Moi : En fait, tu connais qui ici ?

- Elle : Je suis la copine de Sylvain. Le mec à gauche, avec sa chemise blanche, là !

- Moi : Ah d'accord. Et vous vous fréquentez depuis combien de temps ?

- Elle (air de chouette hirsute) : ... "Vous vous QUOI" ?!!!

- Moi : [Ah oui, merde, ça ne se dit plus, ça...Bon ben tant pis...]

*

MOMENT DE SOLITUDE N° 2

Contexte : dîner chez une collègue, un vendredi soir.

Participants : ma collègue évidemment, son mari et leurs deux filles de 19 et 15 ans.

Comment c'est arrivé : ma collègue part quelques instants dans la cuisine. Je m'adresse alors à la plus jeune de ses filles, à peine sortie du collège, en évoquant un documentaire (oui, comme vous dites : au secours !!!) sur les objets "anciens" en pleine renaissance design (au secours "bis"). Bon, en fait, je ne sais plus comment on en était venues à parler de cela. Bref...

- Moi : Le Vintage, c'est vraiment la tendance du moment !!! Ils parlaient des Minitel, l'autre jour. Apparemment, c'est recherché maintenant ! Y'a un gars qui les customise pour les revendre ensuite sur internet...

- Elle : ... hanhan... mais c'est quoi un Minitel en fait ?!!!

- Moi : Ben en fait, quand t'allais à La Poste... ou non, attends : pour t'inscrire pour le Bac... ouais, non... pfff... allez, c'est pas grave, laisse tomber...

*

Et oui, ça fait mal quand on devient soi-même "VINTAGE" :- D

Et quand on voit la tête qu'ont fait les minettes avec qui j'ai travaillé cette semaine, lorsque je leur ai révélé que j'avais 30 ANS (sachant que LA PLUS VIEILLE était du Cru 1988)... j'ai eu l'impression de leur avoir annoncé que j'étais...

EN FIN DE VIE, tout simplement !

===> En face : air triste, gêné et compatissant, presque désolées pour moi. Avec toujours cette petite tape sympathique sur l'épaule

(sous-titrage : "Ca va aller, t'inquiète pas...")

*

En fait, on n'est plus vraiment jeune quand on s'entend dire à chaque fois qu'on annonce son âge :

- "Ah mais t'inquiète, tu les fais vraiment pas !!!".

Pourquoi ? Je devrais m'inquiéter ???

...

Et ça a quelle tête une trentenaire au juste ?!

*

Je veux dire : est-ce que je devrais désormais ressembler à la momie des Contes de la Crypte ?!

Pour les non-initiés de moins de trente ans, je vous invite à découvrir cette merveille d'effets spéciaux -âmes sensibles s'abstenir- !!!
http://www.youtube.com/watch?v=RjZnSg7SaTc

*

En fait, si je vous parle de tout ça, c'est parce que le Jour de l'An approche et c'est exactement à ce moment-là que j'ai réalisé que je n'étais plus aussi jeune qu'avant.

*

Mais pour vous expliquer plus facilement le fond de ma pensée

quoi de mieux qu'un petit comparatif

--------------- 20/30 ANS ! ---------------

*

===> LE JOUR DE L'AN

*

1/ Denrées alimentaires
  • à 20 ans :

- bières Heineken®, alcools en majorité au-dessus de 30°, soft (exclusivement pour diluer l'alcool),

- gâteaux apéritif, toasts au pâté de foie, pizzas et quiches surgelées,

- bonbons, gâteaux industriels voire bûche de Noël à la crème au beurre (concept hautement diététique) qui n'a ni le goût de la bûche, ni de la crème, ni du beurre (en fait, ne serait-ce pas la graisse qui recouvre les rillettes de porc ?!),

- et de la "Clairette de Die" bien dégueulasse, dans une cinquantaine de gobelets en plastique qui vont finir enfoncés dans le canapé.

  • à 30 ans :

- bières Kriek® à la cerise, alcools en majorité en-dessous de 30° voire cocktails sans alcool pour les femmes enceintes et les parents en plein exercice de leurs fonctions, alcools forts (pour la digestion),

- cakes faits-maison, olives et crudités, toasts au blé complet et foie gras, pavé de boeuf/fagots de haricots verts/gratin dauphinois Bio,

- entremet au chocolat du pâtissier et pyramide glacée (sans colorant ni additif),

- Et du champagne, dans une dizaine de flûtes en verre qui ont fini alignées dans le lave-vaisselle.

2/ Thème de la soirée
  • à 20 ans : pas besoin de thème... Fiestaaaa !

  • à 30 ans : "Youhou, c'est la fête !!! (vous pouvez faire attention à la musique et aux talons pour les voisins du dessous ?!)"

3/ Nombre de SMS reçus/envoyés à minuit
  • à 20 ans : 65 --- c'est un minimum

  • à 30 ans : 15 --- au maximum (sachant qu'il y en a environ 5 reçus, qui sont des vœux commerciaux : SFR, BOTANIC et peut-être même YVES (ROCHER))

4/ Nombre de verres alcoolisés avant complète saturation
  • à 20 ans : chiffre indéterminé(able)

  • à 30 ans : 2 à 6 (parfois, le premier Martini Blanco® est déjà de trop...)

5/ Premiers bâillements
  • à 20 ans : 6h45 le 01/01

  • à 30 ans : 23h25 le... 31/12

Baillements souvent réprimés par une technique bien connue du trentenaire qui consiste à les étouffer dans sa bouche tout en ouvrant démesurément les yeux (= "Mais non, pas du tout ! Je ne suis absolument pas fatiguée !")
6/ Exclamation en sortie de soirée, constatant que le jour s'est levé
  • à 20 ans : "Trop coooool ! Venez, on va trouver une boulangerie et on va manger nos pains au chocolat dans la voiture pour prolonger la soirée !!!"

  • à 30 ans : "Oh mon Dieu... il va me falloir encore combien de jour pour m'en remettre ?!" ("et en plus, les merles qui chantent... b**del !!!")

7/ Apparence au saut du lit le jour du 1er janvier
  • à 20 ans : 17h30 - un peu fatiguée, les cheveux en bataille, l'oeil faiblard mais brillant, les joues roses et rebondies d'une poupée matriochka

  • à 30 ans : 10h30 - rincée, apparence d'un raisin sec, les cheveux emmêlés ou complètement aplatis, teint grisâtre et cernes ultra-sombres... prête pour incarner le prochain Tim Burton...

*

Bref.

=> A 20 ans, on se dit

"Ouais, salut ! Vivement samedi prochain qu'on remette ça".

*

=> A 30 ans, on se dit

"Ouais, salut ! On s'appelle, hein ! On se tient au courant... (= semestre prochain)".

*

Voilà.

Il faut bien l'accepter, je crois...

  • Quand on commence à parler de "caméra" pour désigner un "camescope" (appareil bientôt enfoui sous les pyramides) ;
  • Quand on demande à la caisse "avec quel moyen de paiement on peut payer" ;
  • Quand on a l'impression que la dernière chanson de Zaho a été écrite dans un langue hybride de mandarin-anglais-jamaïcain ("mon son dans ta gova ... welcome dans ma ive")

... Et bien c'est que c'est la fin :

ON N'A (GRAVE) PLUS LE "SWAG" !

Totalement "Has Been"

Rédigé par Albane Sören

Publié dans #A méditer

Repost 0
Commenter cet article

Willène 05/05/2014 20:28

J'ai bien ri, c'est exactement ça :D

Laura 03/12/2012 17:58

J'adore!!! j'ai pas encore 30 ans, (et ouais!) mais je me reconnais clairement dans tes descriptions du jour de l'an!! Mais pas dans tes expressions de vieilles, ou "desuetes" j'ai envie de dire!haha!!! et j'aime ta photo!!