PRESENTATION

Publié le 29 Octobre 2012

Hello !

Lundi 29/10/2012.

Premier jour du blog.

J'ai pensé qu'une présentation était de circonstance...

*

A 30 ans, j'ai toujours été intriguée de recevoir sur ma boîte mail des "chaînes de l'amitié" qui te prédisent un demi-siècle de solitude si tu oses défier le système en ne faisant pas suivre à tout ton répertoire, ou ces tests démêlant de grandes questions du genre : "Dis-moi qui je suis, et je saurai quelle amie tu es". Cela m'amuse parce que j'avais l'impression qu'à 30 ans, on ne faisait plus ce genre de choses traumatisantes (comment oublier cet ourson à lunettes qui n'a pas pu être sauvé de sa méningite foudroyante parce que j'avais rompu une chaîne, un soir de mars 2002).

Et puis parce qu'à chaque fois que j'ai voulu me frotter à l'exercice... et bien... j'ai bien été emmerdée !

*

En trois minutes, le verdict est toujours redoutable : quinze questions, trois (mauvaises) réponses et me voilà proclamée "pire amie du monde". Parce que j'ai été incapable de dire quelle est sa fleur préférée, ce qu'elle chante sous la douche, le dessert qu'elle préfère, le nom du hamster russe qu'elle avait lorsqu'elle avait 3 ans, le type de noeud qu'elle fait pour lacer ses chaussures, la couleur des tapis de sol de sa première voiture... Et là, la question que je me pose toujours : est-ce que ce jeu totalement vicieux lui a envoyé une copie de mon score pathétique ?! Le souci, c'est que j'ai beau savoir que ce quizz est complètement idiot et sans conséquence, je ne peux pas m'empêcher d'avoir le doute... vous savez, c'est un peu comme cette peur du spectre tapi dans l'ombre d'un placard, prêt à frapper lorsque sa victime s'y attendrait le moins (délire purement féminin sans doute). Du coup, lorsque je reste seule dans notre maison familiale et que je monte me coucher, je grimpe toujours les marches d'escalier en sprintant comme une malade, le coeur battant sans un regard en arrière... persuadée que des doigts acérés et brumeux pourraient m'attraper par les cheveux. Stupide, en effet. Je ne devrais décemment plus faire cela à 30 "balais", je suis d'accord. Enfin... Pour éviter le drame, je zappe tous ces jeux.

*

De toute façon, j'aurais moi-même du mal à répondre à mes propres questions. C'est vrai quoi, cela me paraît insensé de n'avoir qu'un seul dessert préféré ! Non ?! Et puis qui peut encore savoir combien de petits pois il a mangé entre sa 8ème et sa 13ème année ?! (sauf évidemment celui qui n'aime pas les petits pois et qui n'en a pas mangés, ou le seul gars au monde allergique aux petits pois-carottes qui ont traumatisés mon enfance...)

Enfin... j'avais envie aujourd'hui d'y répondre Avec toute la précision que l'on me connait ;-)

Cela permettra d'inaugurer ce blog comme il se doit !

*

===> DESCRIPTION

Prénoms : Vanessa, Marie, Irène

[deuxième et troisième prénoms : emprunt à mes grands-mères]

Taille : 1m65

[ma dermatologue vient de me confirmer ce chiffre. Je suis donc au regret d'affronter la vérité après tant d'années : hé non, je ne mesure pas 1m67... En même temps, je l'avoue : j'avais un peu triché sur ma carte d'identité...]

Poids : 50 kg

Pointure : 38

Couleur des cheveux : bruns

Couleur des yeux : marrons

Peau : mate

Pays d'origine : comme vous l'imaginez donc : mes ancêtres viennent de SUEDE

Signe du zodiaque : bélier, ascendant gémeaux

Signe astrologique chinois : chien

Fumeuse ? : pas en ce moment

Sportive ? : oui, depuis quinze jours

Information de dernière minute : après un claquage de l'aine droite suite à une époustouflante performance de 8,2 km sur un tapis de course... un arrêt pour les 6 prochains mois est malheureusement à prévoir.

===> QUESTIONS

  • Fleur préférée : oeillet. Pas n'importe lesquels : roses, blanc, jaune pâle. Et les pivoines aussi.

  • Animal préféré : aucune idée. Il faut vraiment choisir ?! Etant la fille d'une fière disciple de Brigitte Bardot, j'ai appris à aimer la faune et la flore, sans aucune exception, pas même les cailloux. Je me permets quand même de donner un carton rouge aux punaises et aux araignées.

  • Nom de mon premier animal de compagnie : Abricotine, en référence à un dessin animé des années 80 pour ceux qui s'en souviennent. La mienne était un fidèle cochon d'inde qui, par chance, n'est pas née dans les Andes...

  • Chanson préférée : cela se complique... cela aurait sans doute été une chanson de Benjamin Biolay, mais puisqu'il n'en faut qu'une, alors je vais dire "Unforgettable" interprétée par Nat King Cole

  • Film préféré : choix impossible. Entre autres : "American Beauty" (Sam Mendes) ?!

  • Couleur préférée : alors là ... partons plutôt sur le principe que je n'aime pas le kaki ni toutes ces couleurs qui me rappellent les fientes de pigeon sur les bancs publics (celles qu'on ne voit qu'après s'être assis dessus)

  • Ecrivain préféré : Baudelaire. Encore Baudelaire. Toujours Baudelaire. Mais ma dernière claque littéraire s'appelle "L'amour dure trois ans" (Frédéric Beigbeder).

  • par extension, boisson préférée : l'absinthe ? :-) Non, soyons sérieux... une bonne Marie Brizard®, faute de quoi j'opterai pour une traditionnelle verveine-menthe. Sans alcool cette fois. C'est bon, je suis prête pour les apéros de maison de retraite...

  • Dessert préféré : la voilà l'odieuse question !!! ... bon ... et bien ... Charlotte au chocolat (mais uniquement celle faite par ma mère depuis 1982)

Petit rectificatif : j'ai omis de parler de la crème Mic Mac de Caroline... quelle erreur... comment ne pas citer cette recette qui devrait figurer dans la Top List du site Marmiton® ... je vous plante le décor, une crème chocolat ou vanille (mon coeur balançant plutôt pour la seconde option) qui n'est ni une gelée ni une crème Mont-Blanc®. Non, elle est bien plus que ça. Quand vous l'aurez dans la bouche, avec ses notes de lait de soja qui n'en est pas (mais qu'est-ce donc...)... et bien vous ne voudrez plus jamais... y gouter ! Enfin, moi je pense qu'il faudrait faire une ré-édition de cette crème, pour que je puisse officiellement me prononcer sur ce dessert... C'est vrai, finalement, ça fait bien 20 ans maintenant... Avis à l'intéressée :-)
  • Ville préférée : Paris ? New York ? Amsterdam ? ... LYON ?

  • Plus grand défaut : hmmmmm... quel est-il ?!... mes amis sauraient mieux répondre à cela... Mettre deux semaines à rappeler quelqu'un qui n'a pas réussi à me joindre par téléphone ? Etre inlassablement en retard ? De nature trop optimiste ? Eparpillée et bordélique ?

  • Plus grande qualité : en toute modestie bien entendu : modeste parfois, généralement d'humeur joyeuse, assez généreuse, plutôt ambitieuse, universellement drôle (ce que j'aime à croire), clairvoyante... on va s'arrêter là pour aujourd'hui.

  • Ce qui me traumatise le plus devant mon miroir : j'hésite... ma colonie de cheveux blancs sur mes tempes, histoire de me rappeler tous les matins que je n'ai plus vingt ans. Ou la trace de l'oreiller traversant ma joue et n'ayant pas vraiment l'air de vouloir retourner se coucher. Ou encore mon acné de jeune adulte bientôt en passe de ne plus l'être ? (je m'y prépare : l'adjectif à venir prochainement : acné "pré/post ménopause")

  • Ce qui me traumatise le plus dans mes placards : l'ampleur des dégâts... des mois sans l'ombre d'une semelle de fer-à-repasser et je pense que j'ai encore quatre mois de réserve dans ma penderie avant d'envisager une éventuelle session repassage... j'avoue que j'ai du mal à faire tous les jours ces choses qu'ils faudra de toute façon défaire et refaire le jour suivant... c'est qu'il y a toute une logique là-dedans ! Je le dis et le répète : la vie est trop courte pour perdre son temps à faire son lit tous les jours, bon sang ! ...

  • Ce que j'aimerais changer chez moi : mes orteils. J'ai les mêmes que mon père (détail qui tue : vous savez, avec l'ongle remontant légèrement vers le haut), et du coup j'ai le bonheur de trouer chaussettes, collants et tout ce qui est sensé protéger une famille de doigts de pied, dès la première demi-heure de marche. J'ai d'ailleurs un budget assez conséquent pour ne pas avoir l'air d'utiliser les mêmes chaussettes depuis dix ans. Bien sur, j'ai bien rôdé mon discours en cas d'intervention inopinée d'un -beau- pompier sur mes pieds... mais je crois que toute explication serait perdue d'avance et toute séduction vaine ! Même la Venus de Milo en prendrait pour son grade, avec des trous aux pieds... Non vraiment, à l'ère du thermocollable, cette faute est impardonnable :-)

  • Ce qui me fait le plus peur : la mort, évidemment. Et avant cela, bien d'autres choses : regarder la quotidienne de Lagaffe dans ma combaison fleurie (enfilée par-dessus mon maillot de corps à maille chaude écrue), avoir du poil à la moustache et au menton sans le savoir, ou pire, le savoir et que cela me soit égal. Crachouiller au visage de mes neveux qui traîneront des pieds pour rendre visite à la vieille tante Vanou. Conduire à 15km/h en ayant l'impression d'être à fond, ou bien démarrer "trois heures" après le passage au feu vert et laisser le feu rouge aux jeunes derrière qui ne manqueront pas de m'incendier. Avoir trop mal aux jambes et trop de varices pour pouvoir porter mes escarpins Pura Lopez®, et les échanger contre des Mephisto®. Et même, avoir de tels poteaux à la place des jambes que l'EDF pourra y raccorder la résidence en cas de coupure. Enfin (entre autres), ne plus être capable de faire le sport que j'ai toujours rechigné de faire lorsque j'allais encore très bien....

...Ne plus avoir de rêve ni d'envie. Que plus personne ne m'appelle, comme je le fais malheureusement aujourd'hui. Regarder la jeunesse passer devant moi et savoir que tout cela est bel et bien fini...

MAIS A 30 ANS, J'AI A PRIORI ENCORE UN PEU DE TEMPS DEVANT MOI, NON ?!

Ma conclusion... mes ami(e)s...

* E * N * J * O * Y *

PRESENTATION
PRESENTATIONPRESENTATION
PRESENTATION

Rédigé par Albane Sören

Publié dans #Accueil

Repost 0